« Rapper’s Delight » fête ses 35 ans

Considéré par certains* comme le premier morceau de rap, « Rapper’s Delight » de Sugarhill Gang fête en ce mois d’octobre 2014 ses 35 ans.

L’influence Disco / Funk

La formation de Wonder Mike, Big Hank et Master Gee est à l’origine du premier « hit » de rap, construit sur le célèbre Good Times de Chic.

Pour la petite histoire, il ne s’agit pas d’un sample direct, puisque le morceau a été rejoué par Positive Force, un groupe funk signé sur le label Sugar Hill Records.

A noter tout de même que Nile Rodgers et Bernard Edwards (du groupe Chic) sont tous deux crédités sur le morceau comme auteurs, suite à un arrangement hors tribunal. On en sera pas plus !

Nile Rodgers n’est pas étranger à la genèse de ce morceau

Lors d’un concert de Chic en septembre 1979 , Fab Five Freddy et les 3 membres de Sugarhill Gang monte sur la scène pour un freestyle sur « Good Times ». Le morceau « Rapper’s Delight » venait de naître.

Quelques semaines plus tard, Nile Rodgers découvre en club ce titre avec cette ligne de basse bien familière. Débute alors les fameuses négociations qui font que les deux membres de Chic deviennent les auteurs du morceau.

Un titre mythique et plein d’anecdotes

Saviez-vous que l’intro de Rapper’s Delight s’inspirait de « Here comes that sound again » de Love-De-Luxe…  Un excellent morceau disco !

Il existe beaucoup d’anecdotes sur ce morceau, comme l’influence de Sylvia Robinson dans la création du titre, et la polémique de Grandmaster Caz. Je vous recommande de lire la page Wikipedia dédiée à Rapper’s Delight, très complète !

* Pour d’autres il s’agit de King Tim III (Personality Jock) par The Fatback Band, sorti quelques mois plus tôt cette même année 1979.

Via

1 pensée sur “« Rapper’s Delight » fête ses 35 ans”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *